//
Vous lisez...
Actualités, Blog, Manifestations

Manifestation | Les prochaines manifestations du « ciné histoire »

GT

MERCREDI 6 MAI 2015

Salle de la Préfecture de l’Ile de France
5 rue Leblanc (Paris 15e)
De 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h

en partenariat avec le Ministère des Anciens Combattants
et le Ministère de la Défense (ONAC et DMPA)

Le 6 mai prochain, Ciné Histoire organise sa deuxième journée pédagogique sur les entrants au Panthéon. Cette journée sera consacrée à Germaine Tillion.__________

__________

____________

_____

Née le 30 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire), ethnologue, Germaine Tillion anime sous l’Occupation l’Union nationale des combattants coloniaux au sein de laquelle elle se livre à des actions de résistance (propagande, évasion, renseignement). Elle est en contact étroit avec le réseau du Musée de l’Homme. Arrêtée le 13 août 1942 et déportée le 31 octobre 43 à Ravensbrück, elle sera rapatriée le 11 juillet 1945. Germaine Tillion constitue dans l’après-guerre une abondante documentation sur la Résistance et la Déportation. Elle devient directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études en 1956.

Elle retourne en Algérie dans les années 1960 et dénonce la torture, elle y crée après-guerre les centres d’action sociale, fait admettre l’enseignement dans les prisons, et lutte pour l’émancipation de la femme méditerranéenne. Germaine Tillion est décédée le 19 avril 2008 à Saint-Mandé.

La journée sera animée par :

– M. Grandguillaume , élève en ethnologie de Germaine Tillion
– Mme Marie Jo Chombart de Lauwe ,présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, sa compagne de Ravensbrück,
– Mme Nelly Forget qui a participé à l’action de Germaine Tillion après-guerre en Algérie, et qui l’a suivie jusqu’à sa fin
– M. Michel Reynaud qui a édité certains livres de Germaine Tillion dont un d’entretiens : « La dame du siècle et l’enfant de la rue ».

Plusieurs films ou extraits seront projetés matin et après midi dont le film « L’aventure du Musée de l’homme ».

Entrée libre. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à nicoledorra@gmail.com

nomansland

 

Samedi 9 mai 2015 à 10h30 au cinéma La Pagode

Projection du filmNO MAN’S LAND

LA PAGODE
57 bis rue de Babylone 75007 Paris
M° Saint-François Xavier ou Sèvres-Babylone
Tarif unique : 6,50 € – Cartes UGC/MK2
et Pass acceptés sous réserve

_____________

_____________

_____________

NO MANS LAND  de Danis Tanovic –  98’ – 2001 – film belgo bosniaque.

Avec Branko Duric et René Bitorajac.

Ce film démontre à. travers une intrigue captivante toutes les absurdités de la guerre.

Deux bosniaques échouent dans un no mans land, l’un inconscient, l’autre blessé. Les serbes envoient deux hommes vérifier qu’ils sont morts. Le blessé se cache, et les serbes croyant l’autre mort, le placent sur une mine de manière à ce que ceux qui viennent le chercher pour l’enterrer, soient tués par l’explosion. Mais le bosniaque inconscient se réveille, et on lui apprend la situation : il ne doit pas bouger au risque de se faire exploser !Leurs camarades informent l’ONU , mais la Forpronu n’intervient pas ! Un des casques bleus informe alors la presse, et l’affaire fait le tour du monde.

Le film représente toutes les forces en présence : c’est un condensé et un résumé de la guerre en Bosnie. Malgré l’intrigue inquiétante, l’humour reste omniprésent Le film ne prend parti ni contre les serbes, ni contre les bosniaques, mais contre l’ONU qui montre son impuissance. Il casse les stéréotypes et laisse même deviner les signes d’une connivence entre les deux adversaires qui se découvrent une ex petite amie commune !

C’est une vue inédite sur ce conflit surmédiatisé.

Prix  du meilleur scénario en 2001 à Cannesunnamed
Oscar du meilleur film étranger et Golden globe en 2002
César du cinéma pour la meilleure première œuvre de fiction en 2002

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud