//
Vous lisez...
Actualités, Blog, Lettres d'information

Lettre d’information | CINÉ HISTOIRE – N°28; avril 2017

LETTRE D’INFORMATION N°28
Avril 2017

Les prochains rendez-vous
de Ciné Histoire

 

Notre programme est très « réactif » à certaines opportunités.
Vous avez donc tout intért à consulter notre site régulièrement www.cinehistoire.fr

Problèmes d’affichage ?
Affichez cette newsletter dans votre navigateur

---

Le 27 avril à 14h30

Images, témoignages et mémoires
des maquis
en France
pendant la Seconde Guerre mondiale

 

à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville,
en partenariat avec le Souvenir Français

Le sujet sera introduit par Fabrice Grenard historien auteur deMaquis noirs et faux maquis (2011, Editions Vendémiaire)
Nous projetterons un extrait du film de Sylvie Lindeperg, réalisé par Ginette Lavigne  Après la nuit ainsi que quelques témoignages des fondateurs du Vercors.
Notre témoin sera M. Yves Meyer qui a participé à la création du maquis d’Albiez-le-vieux et est devenu chef régional au service national des maquis des M.U.R.
Enfin M. Serge Barcellini, Contrôleur général de armées et Président général du Souvenir Français, parlera de la mémoire actuelle. Serge Barcellini a écrit avec Annette Wieviorka Passant, souviens-toi (1995, Editions Plon) .
Cette séance est soutenue par l’équipe de la série télévisée Le village français qui nous a aimablement donné des interviews de résistants et que nous remercions.

Auditorium de l’Hôtel de Ville
5, rue Lobau  75004 PARIS
Métro : lignes 1 et 11, station « Hôtel de Ville »
Bus : n° 58, 69, 70, 72, 74
RER A, B, C, D, station « Châtelet-les-Halles

Réservation indispensable
Par courriel : cinehistoire2@gmail.com
Par courrier : Association Ciné Histoire
8 rue Dupleix, 75015 PARIS

Prévoir pièces d’identité

---

Jeudi 4 mai 2017 à 18h

Qui était Bernard Natan,
le fantôme de la rue Francoeur ?

En avant-première à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville

Les réalisateurs du film Jean Zay, ministre du cinéma retracent maintenant l’histoire de Bernard Natan, personnage phare de l’industrie cinématographique d’avant-guerre.
Bernard Natan, français d’origine roumaine, (né Natan Tannenzapf) inaugure les studios de cinéma de Montmartre en 1927. Quelques années plus tard, il prend la direction de la firme Pathé qu’il va transformer en Pathé Natan. Toutes les activités de Pathé cinéma vont rejoindre la rue Francoeur et, très vite, il propulse « la firme au coq » dans une vaste réorganisation industrielle. Il construit alors le plus grand réseau de salles de cinéma, produit plus de 65 longs métrages de fiction, modernise les studios et les salles pour les adapter au cinéma parlant.
Il relance Pathé journal. L’intégration de tous les secteurs de l’industrie du cinéma est en route. Le succès est si évident, que La Revue cinématographique française lui consacre un numéro spécial : « Une grande firme, un chef, Bernard Natan ».
Mais, la crise boursière américaine traverse l’Atlantique et met l’économie française dans la tourmente. Les industries du cinéma ne sont pas épargnées,et Pathé Natan devient la proie de divers repreneurs tandis que la presse quotidienne d’extrme droite et antisémite mène campagne pour détruire la légitimité de son chef qui finira devant les tribunaux.
Celui qui est devenu « le Juif le plus haï de France » est placé sous mandat de dépôt en 1938. Déchu de sa nationalité française par le Maréchal Pétain, il est extrait de prison le 23 septembre 1942 par la police française et remis aux autorités allemandes du camp de Drancy, d’où il sera déporté vers Auschwitz le 25 septembre 1942. Il y meurt 2 mois plus tard.

Cette projection se fera en présence du réalisateur Francis Gendron et de son équipe, et des deux petites-filles de Bernard Natan.

Auditorium de l’Hôtel de Ville
5, rue Lobau  75004 PARIS
Métro : lignes 1 et 11, station « Hôtel de Ville »
Bus : n° 58, 69, 70, 72, 74
RER A, B, C, D, station Châtelet-les-Halles

Réservation indispensable
Par courriel : cinehistoire2@gmail.com
Par courrier : Association Ciné Histoire
8 rue Dupleix, 75015 PARIS

Prévoir pièces d’identité

---

Samedi 6 mai 2017 à 10h30
au cinéma Les 7 Parnassiens

AMARCORD

De Federico Fellini

Italien/français – 1973 – 2H07
Avec Bruno Zanin, Magali Noël…

“Amarcord” signifie je me souviens en patois romagnol. Le film est la chronique d’un adolescent turbulent et attachant Titta (qui pourrait bien tre Fellini lui-mme) Titta grandit dans le village balnéaire de Borgo, et il nous conte ses aventures au fil des saisons, sous le fascisme triomphant des années trente. Souvenirs pleins de tendresse et d’ironie dans la peinture de la société italienne de l’époque. Il nous dépeint l’Italie rurale et fasciste, et le comportement grégaire de la nation à l’époque de Mussolini.
Film anticonformiste qui dépeint la société italienne de manière caricaturale et insiste sur le côté grotesque du fascisme. Description tantôt hilarante, tantôt amère voire inquiétante lorsque les manifestations du fascisme quotidien nous sont montrées dans toutes ses brutalités.
C’est sans doute le film le plus politique de Fellini, peut-tre le seul.
Le film a obtenu l’Oscar du meilleur film étranger en 1975.

Après la projection, rencontre avec Denitza Bantcheva historienne de cinéma, Vice présidente du jury du prix Lumière, et auteure de nombreux ouvrages sur des réalisateurs.

Cinéma Les 7 Parnassiens
98, boulevard du Montparnasse
Paris 14e
Métro: Vavin ou Edgar Quinet ; Bus : 58, 82, 91
Tarif 6,20 €
(5,30 € pour les adhérents de Ciné Histoire
à jour de leur cotisation)

---

SOUTENEZ-NOUS EN DEVENANT MEMBRE DE CINÉ HISTOIRE
et recevez en exclusivité les programmes et invitations pour les prochaines manifestations de Ciné Histoire

Particulier : 40 €
Enseignant (en activité) : 20 €
Moins de 25 ans : 20 € (Nouveau)
Personne morale : 100 €

TÉLÉCHARGER LE BULLETIN D’INSCRIPTION

CINÉ HISTOIRE
Association loi de 1901
Siège social : 8 rue Dupleix 75015 Paris
E-mail : cinehistoire2@gmail.com
Site internet : www.cinehistoire.fr

Conformément aux articles 39 et suivants de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en s’adressant au service commercial  par courriel : cinehistoire2@gmail.com

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud