//
Vous lisez...
Actualités

Les prochains rendez-vous de Ciné Histoire

CINÉ HISTOIRE

Téléchargez les images - 0

LETTRE D’INFORMATION N°43

MARS 2019

Les prochains rendez-vous de Ciné Histoire

Notre programme est très « réactif » à certaines opportunités.
Vous avez donc intérêt à consulter notre site régulièrement www.cinehistoire.fr
SÉANCE SPÉCIALE « DAVID ROUSSET »
9 Avril à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville
A l’occasion de la Libération du camp de Buchenwald, en partenariat avec l’Association française Buchenwald, Dora et Kommandos, nous avons pensé important de consacrer cette séance à un homme politique marquant du 20ème siècle : David Rousset, dont on ne parle plus beaucoup aujourd’hui.
Lui et Germaine Tillion ont eu une parenté intellectuelle dans la compréhension de la société concentrationnaire et la transmission de cette compréhension générale, au delà d’un ressenti personnel. C’est pourquoi Germaine Tillion s’est investie aux cotés de David Rousset dans ses combats d’après-guerre pour les décolonisations, mais surtout pour les enquêtes sur les régimes pénitentiaires en Espagne, en Grèce, en Yougoslavie, en Union soviétique et en Chine.
Autour de la projection d’un documentaire (en présence du réalisateur) de Dominique Rabourdin fondé sur une interview de David Rousset réalisée en 1988, auront lieu notamment des interventions de Gregory Cingal  qui a recueilli les archives Rousset à la BDIC, et de Joël Kotek, politologue et historien. Deux déportés de Buchenwald dialogueront également sur la fracture du mouvement déporté, après l’appel de David Rousset à former une commission d’enquête sur les « goulags » soviétiques.
Téléchargez les images - 1
Entrée libre, mais inscription obligatoire dans les limites des places disponibles : contact@buchenwald-dora.fr
ou par courrier à : Association Française Buchenwald, Dora et Kommandos, 3 rue de Vincennes 93100 Montreuil

Programme complet

14hAccueil et présentation de la séance
Nicole Dorra, présidente de Ciné-Histoire, et Olivier Lalieu, président de l’Association française Buchenwald, Dora et Kommandos. En présence de Luc et Pierre Rousset, fils de David Rousset
14h30David Rousset, le militant le résistant le déporté
Par Grégory Cingal, écrivain, auteur de David Rousset. Fraternité de nos ruines. Ecrits sur la violence concentrationnaire, 1945-1970 (Fayard, 2016)
14h50 – Projection de Mémoires du 20ème siècle
Documentaire de D. Rabourdin, 52 min, 1993. Fondé sur un entretien avec David Rousset de 1988.
15h45 – L’appel aux déportés de novembre 1949 et la création de la CICRC
Par Joël Kotek, Politologue et historien, auteur de Le siècle des camps : détention, concentration, extermination : cent ans de mal radical, avec Pierre Rigoulot (JC Lattès, 2000)
16h05 – Le schisme chez les déportés
Dialogue entre Jacques Moalic, déporté et ancien journaliste à l’AFP, et Dominique Durand, Président du CIBD.
16h35 – Débat avec la salle
17h15 – Conclusion
CYCLE FASSBINDER
Samedi 20 avril 2019 à 10h30
LE SECRET DE VERONIKA VOSS
de Rainer Werner Fassbinder
Téléchargez les images - 2
Allemagne, 1982, 1h42, avec Rosel Zech et Armin Mueller Stahl
Fassbinder s’est inspiré de la vie de Sybille Schmitz, (actrice de Karl Dreyer) qui fut la favorite de Goebbels avant qu’il ne la mette sur liste noire.
En 1955, Robert Krohn, journaliste sportif, s’éprend de Veronika Voss, grande star déchue du cinéma d’avant-guerre. Il découvre que Véronika, morphinomane, vit sous la coupe du Dr Katz, prédatrice qui se débarrasse de ses patients après avoir extorqué leurs biens. Robert et sa compagne réunissent les preuves pour faire tomber Katz et ses acolytes.
À l’opposé de la flamboyance de Lola, ce film est un somptueux noir et blanc, le blanc étant ici capital. Veronika est rongée par le souvenir pesant du nazisme, souvenir de sa gloire passée de star sous le IIIe Reich dont elle se fiche de la barbarie ! Rien n’était plus important que les lumières et l’admiration d’un mari aimant !
Le secret de Veronika n’est pas son fix quotidien, mais le fait que elle et le couple de juifs soient broyés par un complot de crapules cherchant à les effacer de l’histoire. La drogue est ici le symbole de l’amnésie.
Cette œuvre crépusculaire reçoit l’Ours d’or de Berlin 1982, année de la mort de Fassbinder par overdose, après avoir réalisé trente-huit films en dix-sept ans !
Après la projection, rencontre avec Denitza Bantcheva, auteure, critique de film, membre du jury du prix Lumière, qui a dirigé un livre collectif Fassbinder l’explosif
Cinéma le Saint-André-des-Arts
Salle 3
12 rue Gît-le-Cœur 75006 Paris
(RER St Michel ou Odéon ; bus : 38, 85, 96, 21, 27, 63, 87)
Tarif :6,50€ et 5€ pour les adhérents Ciné Histoire avec leur carte
À VOS AGENDAS
Sachez que nous préparons pour le 14 mai 2019 à l’auditorium une séance avec deux films de Marie Cristiani le premier sur Jean Richard Bloch, intellectuel engagé des années trente, « La vie à vif »,  et second sur sa fille France Bloch résistante, « France Bloch et Fredo Serazin », tous deux assassinés par les Allemands, film bouleversant.
Marie Cristiani sera présente.
Vous aurez d’autres détails dans notre prochaine lettre.
SOUTENEZ-NOUS
SOUTENEZ-NOUS EN DEVENANT MEMBRE DE CINÉ HISTOIRE
et recevez en exclusivité les programmes et invitations
pour les prochaines manifestations de Ciné Histoire
Particulier : 40 €
Enseignant (en activité) : 20 €
Moins de 25 ans : 20 € (Nouveau)
Personne morale : 100 €
CINÉ HISTOIRE
Association loi de 1901
Siège social : 8 rue Dupleix 75015 Paris
E-mail : cinehistoire2@gmail.com
Site internet : www.cinehistoire.fr
En application du nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)* entré en vigueur dans l’Union Européenne le 25 mai 2018, nous devons nous assurer que vous souhaitez toujours recevoir les actualités de notre association. Notre volonté est de vous communiquer une information utile et désirée. Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, vous avez la possibilité de vous désinscrire en nous écrivant à cinehistoire2@gmail.com

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte

%d blogueurs aiment cette page :