//
BALDENSPERGER Denis (2)

Auteur : BALDENSPERGER Denis

Titre : L’été fratricide de 1944

Revue : Historia, Hors serie n°36 (1974)

 

« Au cours de la campagne présidentielle de 1974, un ancien ministre n’hésita pas à expliquer ainsi son vote en faveur du candidat des socialistes et des communistes et son opposition à celui des modérés : « Entre la Résistance et Vichy, je choisis la Résistance. »
En l’occurrence, l’incarnation de Vichy était un homme âgé de quatorze ans en 1940, qui s’engagea à dix-huit ans et prit part aux combats de la Libération ! Un tel propos tenu trente ans après la fin de l’Etat français permet aux jeunes générations d’imaginer toute la profondeur, toute l’intensité et toutes les conséquences du fossé qui s’était progressivement creusé entre les partisans du gouvernment de Vichy et la Résistance, qu’elle soit gaulliste, socialiste ou communiste. Rarement conflit interne fut si longtemps et si abusivement chargé de symboles. A partir du printemps 1944, tout un vieux passé de luttes politiques et sociales vint se greffer sur notre propension historique au déchirement et sur les passions et les rancunes de l’heure, pour empêcher que lors de la Libération, la fraternité se mêlât à la joie. Nous n’évoquerons que les trois premiers mois de ce nouvel affrontement franco-français. Il se prolongea spontanément ou judiciairement bien au-delà de l’été 1944. Politiquement et moralement, il n’est pas effacé. Certains, on l’a vu, s’acharnent à en entretenir la flemme
».

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte