//
BEURTHERET Fernand

Auteur : BEURTHERET Fernand

Titre : Le train de Loos

Revue : Historia n°322 (septembre 1973)

 

« Plus de 1 000 morts. Tous d’authentiques résistants du nord de la France tombés dans les griffes de la Gestapo. Parmi eux des jeunes gens, des adultes de tout âge, de toutes conditions aussi, ayant opéré individuellement ou ayant appartenu à des réseaux de la région.
Tel est le sinistre bilan de la tragique histoire du Train de Loos dénommé, aussi de 
« la malchance », parce qu’il fut le dernier du genre à quitter la France et à échapper à l’encerclement des Alliés et aux recherches de la Résistance belge. Cette histoire, ignorée de la très grande majorité des Français, n’a pas l’horreur de celle d’Oradour et d’Ascq. Mais le chiffre plus élevé de ses victimes, leur mort lente, non moins cruelle, dans les camps de concentration ne doivent pas tomber dans l’oubli.
La voici, narrée avec de nombreux détails inédits, rassemblés à l’aide des souvenirs des quelques survivants et de quelques rares documents officiels
».

 

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte