//
Archives orales

// La vidéothèque

La Fondation a entrepris à partir de 1992 le recueil de témoignages audiovisuels d’anciens déportés.

Le coût de réalisation d’un témoignage vidéo étant élevé et les ressources de la Fondation limitées, le programme décidé a prévu comme cible finale 100 enregistrements de témoins.

Compte tenu du caractère modeste de ce nombre, un soin particulier a été apporté dans le choix de la population enregistrée pour qu’elle soit autant que faire se peut, représentative de la déportation dans toutes ses composantes :

  • dans ses motifs (persécution, répression),
  • dans sa destination (camps, pays),
  • dans sa population (origine sociale, sexe),
  • dans ses idéaux politiques, religieux, etc.

Les enregistrements sont effectués par la section audiovisuelle de l’IFOREP (Institut de Formation, de Recherche et de Promotion), qui réalise parallèlement le montage et le conducteur. Les conventions nécessaires avec le témoin sont préalablement signées avec la Fondation.

Les originaux sont déposés au Centre historique des Archives nationales/Section du XXème siècle (« contrat de dépôt »), la Fondation et le témoin en conservant une copie.

Ces témoignages sont recueillis dans une double perspective :

  • servir de support en milieu scolaire, une fois les témoins disparus,
  • être mis à la disposition des chercheurs, historiens, journalistes, romanciers.

Les règles et modalités de ces utilisations potentielles ne sont pas encore définies. Elles seront prochainement mises au point avec les Archives nationales.
Pour l’instant, tant que le programme de recueil est en cours et que les opérations de conservation des enregistrements ne sont pas menées à terme, ces témoignages restent inaccessibles.

// L’audiothèque

En 1997, la Fondation a lancé un nouveau programme de recueil de témoignages oraux de déportés et d’internés.

Une commission, dite commission audiothèque, a été constituée pour piloter cette initiative toujours en cours et dont l’objectif est de disposer de 400 témoignages, d’une durée moyenne de deux heures.

Des équipes de bénévoles, partenaires du projet audiothèque (Amis de la FMD, réseaux des fédérations, associations ou amicales de déportés, internés et familles de déportés, etc.), se sont mises en place dans toute la France.

Les équipes disposent d’un guide, appelé le « Dossier équipe », élaboré par la commission et de conventions types à signer et faire signer par le témoin.

Les enregistrements réalisés font l’objet de dépôts réguliers au Centre historique des Archives nationales/Section du XXème siècle (« contrat de dépôt ») comportant un inventaire général complété par les cassettes d’origine, les conventions, les notices descriptives des témoignages, tous documents dont le témoin jugerait utile de faire don aux archives.

Ultérieurement la Fondation fera réaliser des fiches descriptives qui permettront de «séquencer» les témoignages, numérisés par les Archives de France, et ainsi faciliter la recherche.

pour accéder à l’audiothèque, cliqué ici.

Vous êtes ancien déporté ou interné
et vous souhaitez transmettre votre témoignage :
contactez la Fondation (service Audiothèque) et nous vous mettrons en rapport avec une équipe qui viendra vous interviewer.

Vous êtes prêt à constituer une équipe
téléchargez les 2 parties du Dossier équipe (1. FMD | 2. AFMD)
ou
contactez la Fondation (service Archives orales/Audiothèque) et nous vous adresserons un dossier expliquant la procédure à suivre.

Contact
Cyrille Le Quellec
Tél. 01 47 05 81 26
E-mail : internement.centredoc@fmd.asso.fr

 

en allemand, auf Deutsch:
https://fondationdeportation.wordpress.com/archives-orales/die-videothek/

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud
décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031