//
Organisation

// Vocation
La Fondation fonctionne à la fois comme entreprise, avec son conseil d’administration, sa présidence et sa direction générale, et comme une association avec un bureau, structure exécutive du conseil d’administration. Elle remplit des missions de service public (recherche historique sur les déportés et renseignements aux familles). En raison de sa vocation pédagogique et historique, elle a été reconnue d’utilité publique, le 17 octobre 1990, par décret du Conseil d’Etat et signée du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur et a reçu le haut patronage du président de la République.

Chaque année nous publierons le Rapport moral et d’activités de la Fondation :

// Haut Patronage du Président de la République
Le haut patronage est la meilleure marque d’appréciation de la part du Président de la République envers des initiatives qu’il considère particulièrement dignes de mérite.

// Reconnue d’utilité publique
C’est la loi du 23 juillet 1987 qui en donne la définition :
« la fondation est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif ».

Cette « affectation irrévocable » est le garant de la pérennité de la fondation puisque les biens ainsi donnés ou légués ne peuvent être repris.

// Partenaires
Son réseau est constitué :

  • par l’ensemble des fédérations, associations de déportés et familles de déportés ou amicales de camp de concentration nées après la libération des camps, qui alimentent son conseil d’administration et avec lesquelles elle se réunit régulièrement.
  • par des représentants départementaux que constituent les délégations territoriales de l’association des Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation (AFMD), son association fille.

// Comité de Parrainage
Comités Internationaux des camps de concentration nazis :
Auschwitz, Buchenwald, Dachau, Dora-Ellrich, Mauthausen, Natzweiler-Struthof, Neuengamme, Ravensbrück, Sachsenhausen.

Villes « Compagnons de la Libération » :
Paris, Nantes, Vassieux-en-Vercors.

Personnalités :
M. Marcel BLANC, déporté; M. Claude BOURDET (†), déporté, compagnon de la Libération; M. Jacques CHABAN-DELMAS (†); M. Georges CHARPAK, déporté, Prix Nobel; Mme Geneviève de GAULLE-ANTHONIOZ (†), résistante, déportée, présidente de l’ADIR (1); M. Joël LE TAC, compagnon de la Libération; M. Jean Pierre LEVY (†), compagnon de la Libération, président du COSOR (2); Mme Denise LORACH (†), déportée; M. Jean MATTEOLI, résistant, déporté, président de la Fondation de la Résistance; M. Pierre MEUNIER (†), ancien secrétaire du Conseil National de Résistance; M.Christian PINEAU (†), déporté, compagnon de la Libération; Mme Madeleine REBERIOUX, ancienne présidente de la Ligue des Droits de l’Homme; R.P RIQUET (†), déporté, membre du Comité d’honneur de la FNDIR et de l’UNADIF (3); M. Henri ROL-TANGUY (†), compagnon de la Libération; M. René SANSON, résistant; M. Maurice SCHUMANN (†), compagnon de la Libération; M. Pierre SUDREAU, résistant, membre du Comité d’Honneur de la FNDIRP; M. Haroun TAZIEFF (†), résistant; M. Louis TERRENOIRE (†), résistant, déporté; Mme Elizabeth TERRENOIRE, résistante; Mme Germaine TILLION, résistante, déportée; M. André TOLLET (†), interné, résistant, président du comité parisien de la Libération.

(1) ADIR : Association des Anciennes Déportée et Internées de la Résistance
(2) COSOR : Comité des Œuvres Sociales de la Résistance
(3) UNADIF : Union Nationale des Associations de Déportés Internés et Familles de disparus
FNDIRP : Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance

// LES FONDATEURS

F.N.D.I.R.P
Fédération Nationales des Déportés et Internés Résistants et Patriotes

Créée par les Déportés et les Internés, la F.N.D.I.R.P, association « loi de 1901 », naquit en octobre 1945, cinq mois après la victoire sur le nazisme. Elle rassemble toutes les catégories de victimes du nazisme et de ses complices vichystes: combattants de l’ombre, hommes et femmes persécutés au nom d’une idéologie raciste, exilés, patriotes résistants à l’occupation, familles de disparus, de fusillés, de massacrés. la F.N.D.I.R.P. a développé depuis 1945 de multiples activités qu’elle ne cesse de poursuivre, parmi lesquelles :

  • activités de mémoire : éditions, témoignages, présence commémorative, soutien aux musées, participation au Concours National de la Résistance et de la Déportation, création d’un prix universitaire (Marcel Paul), préservation des sites, lutte contre les négationnistes.
  • activités internationales : contribution aux efforts de paix, de désarmement et de développement, notamment par la campagne « L’eau c’est la vie, moins pour l’armement, plus pour le développement » (financement de puits, d’un barrage, d’une maternité au Burkina-Faso), fabrication de prothèses destinées aux petites victimes angolaises des mines anti-personnel.
  • activités judiciaires et juridiques : constitution de partie civile dans les procès intentés pour crimes contre l’humanité, droit à réparation sans discrimination pour les victimes, pour les conjoints et orphelins.
  • activités juridiques et sociales : entraide et solidarité, création d’un dispensaire, d’un centre de post-cure et de réadaptation professionnelle, d’une maison de retraite médicalisée, d’un centre hospitalier.
  • activités médicales : mieux connaître la pathologie spécifique et les séquelles de la déportation et de l’internement pour mieux soigner

U.M.I.F
Union des Mutuelles d’Ile de France

Créée en 1947, l’Union des Mutuelles Ouvrières de la Région Parisienne est devenue au fil des ans par son action et ses réalisations, l’Union des Mutuelles d’Ile-de-France, qui rassemble 50 mutuelles, couvrant 800 000 personnes. Elle gère un important réseau sanitaire et social, au service des mutualistes et plus largement de toute la population francilienne. Elle forme, avec les huit unions de mutuelles des départements et les mutuelles adhérentes, une des principales composantes de la Fédération des Mutuelles de France.
Plus de 50 ans après sa création, sa vocation et sa conception se fondent sur les mêmes valeurs : « Agir et faire agir pour que santé rime avec solidarité ».

en allemand, auf Deutsch:
https://fondationdeportation.wordpress.com/organisation/auf-deutsch-organisationsstruktur/

en anglais, in English:
https://fondationmemoiredeportation.com/organisation/english-organisational-structure/

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud