//
Le peuple allemand accuse

Le peuple allemand accuse : Appel à la conscience du mondeLe peuple allemand accuse : Appel à la conscience du monde
Paris, Editions du Carrefour, 1938

Un livre terrible qui resurgit de ses cendres après avoir sommeillé 70 ans dans l’ignorance et l’indifférence générales. Le drame, c’est précisément qu’il soit passé inaperçu à une époque où il aurait pu – qui sait ? – changer le cours de l’Histoire.
Ce documentaire de trois cents trente-cinq pages est une chronique implacable de toutes les atrocités que le Troisième Reich avait déjà à son actif en 1936. Sa traduction en 1938, en français était une bouteille à la mer, à la fois appel au secours et à la vigilance adressé au monde par ceux qui vivaient déjà en enfer. Rien de ce que l’opinion publique mondiale a découvert des années après la guerre ne manque à cette panoplie de l’horreur.
Bien d’autres informations capitales sur la « mise au pas » de la société allemande, c’est à dire le noyautage total par le parti nazi et la Gestapo, sont décrites clairement et minutieusement.
Evidemment, on se prend à rêver candidement : et si l’Etat français, dans un sursaut de courage, avait décidé d’intervenir après la publication de ce livre ? Les bonnes raisons de le faire ne manquaient pas, on en avait déjà laissé passer quelques-unes.
En revanche, maintenant que, grâce à ce livre, on a une idée claire des dates, des faits et des chiffres, n’est-il pas grand temps de réhabiliter non seulement la mémoire de tous ces héros, connus ou anonymes, mais de rendre justice à l’Allemagne elle-même, qui avait montré la première le chemin, en payant le prix fort ?
Il serait temps que les historiens français, allemands, européens reconsidèrent la question. Car il est impossible, après la lecture de ce livre, de continuer à parler d’une Allemagne entièrement suiviste et dévouée corps et âme à son Führer. Dès le début, l’opposition était là, mais seule, désespérément seule face à la machine infernale du nazisme. Et c’est en partie le mutisme et la surdité de l’étranger qui, en abandonnant cette résistance à son sort, ont permis à l’autre Allemagne de triompher insolemment et de mener le monde à la catastrophe.
Un document historiographique indéniable à lire et faire lire.

Evelyne Brandts,
Enseignante d’allemand retraitée

Prix : 20 €

Commander cet ouvrage

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte