//
BRISSAUD André (2)

Auteur :  BRISSAUD André

Titre : L’amiral dans les récifs

Revue : Historia, Hors serie n°39 (1975)

 

« Premier grand moment de la collaboration, Montoire a semé des graines équivoques dans bien des esprits mais n’a pas été suivi de développements politiques concrets. En outre, même si le renvoi de Laval par Pétain le 13 décembre, sous la pression de son entourage, a été motivé plus par de l’antipathie pour l’homme et pour ses méthodes de gouvernement que par un désaccord sur le fond, il est apparu à l’extérieur comme l’enterrement de la collaboration.
Or, c’est peu après, au cours du printemps et de l’été 1941, sous le gouvernement de Darlan, que la France a été le plus près de la collaboration militaire, celle que Pétain s’était promis d’éviter. Sous la formidable pression, politique et militaire, de l’occupant, des insensées revendications italiennes, des invectives de la radio de Londres, le gouvernement du maréchal Pétain et de l’amiral Darlan naviguait au milieu de récifs plus dangereux les uns que les autres. A ses yeux, le dilemme paraissait devoir se réduire de plus en plus à : collaboration militaire avec les Allemands – autrement dit guerre contre l’Angleterre – ou une
« polonisation », autrement dit écrasement sous la botte allemande de la zone libre, fin de toute souveraineté. Comment sortir de ce guêpier ? ».

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte