//
NANCY Jean-Luc

Auteur : NANCY Jean-Luc

Titre : L’art et la mémoire des camps. Représenter exterminer

Revue : Le genre humain

Un homme que beaucoup tenaient pour avisé avait déclaré qu’après Auschwitz aucun poème n’était plus possible. Cet homme avisé semble n’avoir pas eu très haute opinion des poèmes – comme si c’était des consolations pour comptables sentimentaux ou des lentilles colorées à travers lesquelles voir le monde. Nous croyons que des poèmes, en général, ne sont à nouveau possibles que maintenant, si c’est seulement dans le poème que peut se dire ce qui, autrement, raille toute description.

 

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte