//
MARCOT François

Auteur : MARCOT François

Titre : Résistance et Population

Revue : Historiens & Géographes, Revue de l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie, La résistance, numéro 430

« Réduire la Résistance à ses organisations reviendrait à la mettre sur le même plan que les organisations de collaboration. Or les organisations de collaboration n’ont jamais bénéficié, même dans les deux premières années de l’Occupation, du soutien dont la résistance jouira dans la société française en 1943- 1944. Elles sont d’un bout à l’autre honnies par la population française- ce que confirment tous les rapports français et allemands, à quelque niveau que ce soit. Les organisations collaborationnistes et, à partir de 1943, la Milice sont l’Object d’un rejet massif, comme le montrent les incidents émaillant les cérémonies d’enterrement de collaborateurs qui tranchent avec la ferveur témoignée lors des obsèques de résistants. « 

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :