//
Vous lisez...
Actualités, Blog, Théâtre

Théâtre | Germaine Tillion : La Mémoire et la Raison

GERMAINE TILLION -LA MÉMOIRE ET LA RAISON

Lecture théâtralisée sur la vie et l’oeuvre d’une ethnologue résistante
Conçue et interprétée par Claire Vidoni
Remerciements à Hélène Delavault & Tzvetan Todorov
Vendredi 19 mai à 19h30
Salle des expositions
8, rue de la Banque – Paris 2e
M°Bourse ou Etienne Marcel

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE

Réservation :
01 42 96 34 98 – scenedubalcon3@aol.com

“Les traces de mon activité forment un tout, reliées par le même fil rouge de fidélité à une certaine idée de l’humanité qui ne m’a jamais quittée.”

Germaine Tillion voit le jour en 1907 à Allègre, en Haute-Loire. Dès 1926, ses travaux d’ethnologue la conduisent à étudier la population Chaouia des Aurès, en Algérie.

Au retour d’une de ses missions en 1940, la France est occupée par les troupes allemandes, Germaine entre alors en Résistance. Elle sera arrêtée en Août 1942, emprisonnée à la Santé, puis à Fresnes, avant d’être déportée à Ravensbrück en Octobre 1943. De retour des camps, elle retournera en Algérie où elle traversera les affres d’une autre guerre…

Toute sa vie durant, elle sera le précieux témoin de douloureux moments de notre Histoire, et mettra un point d’honneur à relater les terribles moments vécus, dans un souci d’objectivité accompagné d’une magnifique empathie envers le genre humain.

Il est très difficile de scinder l’existence de Germaine Tillion en plusieurs compartiments ; la lecture théâtralisée que propose Claire Vidoni couvre plus particulièrement la période 1940/1945. A travers divers textes et témoignages recueillis par la comédienne, le public pourra découvrir toute la richesse, le courage et l’intelligence de cette femme hors du commun.

Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz ont rejoint leurs deux prédécesseures Marie Curie et Sophie Berthelot au Panthéon, le 27 mai 2015. Elles étaient accompagnées des Résistants Jean Zay et Pierre Brossolette, dans une parité inhabituelle (et appréciée !) exigée par François Hollande. Quatre femmes d’exception sont ainsi inhumées parmi 71 « grands hommes ».

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.