//
Vous lisez...
Actualités, Blog, Théâtre

Spectacle | « Je reviens de la vérité » de Charlotte Delbo

Le spectacle, né en 2011, est toujours vivant. Après une tournée aux Etats Unis au printemps dernier, il est de retour en France…

charlotte_delboReprésentations exceptionnelles

Lieu : Théâtre de Loges, 49 rue de Sept Arpents, Pantin

Samedi 7 février 2015 à 16h
Dimanche 8 février 2015 à 16h
Mardi 10 février 2015 à 14h 30

Tarif : 15€ (réduction 10€)
Réservation : 06 52 33 86 83

« Charlotte Delbo est née le 10 aout 1913 à Vigneux-sur-Seine (91), dans une famille ouvrière et a milité dans les Jeunesses communistes à 19 ans. Elle y a rencontré puis a épousé Georges Dudach en 1934. Assistante de Louis Jouvet, elle est rentrée volontairement en France, le 15 novembre 1941 et s’est engagée dans la Résistance politique, aux cotés de Pierre Villon, qu’elle a caché et de Jacques Decour (Daniel Decourdemanche), rédacteur en chef des « Lettres Françaises ». Les Dudach ont été arrêtés par les Brigades spéciales, le 2 mars 1942, Georges, cadre communiste, a été fusillé au Mont Valérien, le 23 mai 1942, Charlotte a été emprisonnée à La Santé, internée à Romainville puis Compiègne, et déportée à Auschwitz-Birkenau, par « Le Convoi du 24 janvier  » 1943. C’est aussi le titre d’un livre qu’elle a écrit et publié aux Editions de Minuit en 1965. De son « transport », elle a reconstitué l’itinéraire et toute l’histoire des 230 déportées politiques, presque nom par nom. Elle a admirablement décrit et témoigné par ses poèmes de son expérience tragique de l’univers concentrationnaire, dans un livre Auschwitz et Après en trois tomes :Aucun de nous ne reviendra et Une connaissance inutile parus en 1970 et Mesure de nos jours édité en 1971 par les éditions de Minuit.Elle a été évacuée vers le camp de Ravensbrück en janvier 1944, puis emmenée en Suède par la Croix-rouge, le 23 avril 1945 et rapatriée le 23 juin. Au terme de 27 mois de déportation, 49 déportées sur les 230 du convoi du 24 janvier sont revenues vivantes.
Charlotte Delbo est morte en 1985, en écrivain majeur de la Déportation. »

 

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud