//
Vous lisez...
Actualités, Blog, Invitation

Manifestation|Dévoilement d’une plaque commémorative en hommage aux déportées françaises de la Résistance accueillies en Suisse

Dévoilement d’une plaque commémorative en hommage aux déportées françaises de la Résistance accueillies en Suisse et aux personnes qui les ont accueillies.
Château-d’Oex, chalet La Gumfluh, 159 Grand Rue,
15 juin 2016, 11 heures

i1

Geneviève de Gaulle est au centre (en blanc) à sa droite (donc à g. sur la photo) Noëlla Rouget à sa gauche derrière son épaule on voit la tête de Mademoiselle Irène (Irène Gander-Dubuis) qui dirige la maison d’accueil

 

Entre l’été 1945 et le printemps 1947, environ 500 anciennes déportées passent plusieurs mois de convalescence en Suisse romande. À l’initiative de Geneviève de Gaulle et d’un Comité d’aide en Suisse présidée par la Lausannoise Germaine Suter-Morax, neuf lieux, dont Château-d’Oex, accueillent ces revenantes de Ravensbrück ou d’Auschwitz. Cette histoire peu connue, qui se décline essentiellement au féminin, a fait l’objet d’un livre, que nous avons publié aux éditions Alphil en 2013, Retour à la vie : l’accueil en Suisse romande d’anciennes déportées françaises de la Résistance 1945-1947, ainsi que divers articles, en particulier dans la revue Passé Simple, n° 6, juin 2015 ainsi que la revue de la Fondation pour la mémoire de la déportation En jeu n° 4, décembre 2014.
Dans le prolongement de cette recherche et à notre initiative, une plaque commémorative sera dévoilée, devant le chalet La Gumfluh, à Château-d’Oex, où quelque 80 de ces revenantes de l’enfer séjournèrent.

Cette manifestation, qui vise à garder une trace pérenne de cette page d’histoire, se déroulera en présence et avec les interventions de Madame Odile Soupison, Consule générale de France à Genève, de Monsieur Charles-André Ramseier, Syndic de Château-d’Oex et de Madame Noëlla Rouget, 96 ans, qui passa 3 mois dans ce chalet, après sa déportation à Ravensbrück. Une classe d’élèves du village sera également présente, en symbole de la passation du témoin de cette page d’histoire à la jeune génération.
Nous souhaitons vivement que cette manifestation reçoive l’écho médiatique qu’à nos yeux elle mérite. Au-delà d’un indispensable rappel historique, elle s’inscrit, en effet, dans une actualité marquée par la frilosité des gouvernements européens et suisse pour accueillir les réfugiés qui se pressent aux marches de l’Europe, mais aussi par des initiatives citoyennes d’ouverture et de solidarité envers ceux-ci.

Nous vous invitons cordialement à venir assister au dévoilement de cette plaque et à en rendre compte dans votre média. Nous sommes dès maintenant à votre disposition pour tout complément d’information.

i3

Chalet La Gumfluh

Chalet La Gumflu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, nous pouvons aussi vous annoncer pour la prochaine rentrée, la diffusion, sur FR3 et la RTS, d’un documentaire de 52 minutes, réalisé par Sylvie Cozzolino, sous le titre Le retour à la vie, en lien direct avec notre recherche. Pour plus d’information sur le documentaire, veuillez cliquer ici.

Pour plus d’information sur les rescapées françaises en Suisse romande, veuillez consulter les liens suivants :

http://www.notrehistoire.ch/article/view/1765/

http://www.notrehistoire.ch/article/view/1766/

http://www.notrehistoire.ch/article/view/1767/

http://www.alphil.com/index.php/catalogue/retour-a-la-vie.html

https://fondationmemoiredeportation.com/revue-en-jeu-histoire-et-memoires-vivantes-n4/

 

Éric Monnier & Brigitte Exchaquet-Monnier

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

FMD in English

English

FMD auf Deutsch

Suivez-nous sur

Soundcloud