//
Vous lisez...
Actualités, Blog

Appel à candidatures | Séminaire de formation 2018 « Histoire, mémoire et pédagogie de la Shoah en Israël »

La Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés et l’Ecole internationale pour l’enseignement de la Shoah de Yad Vashem organisent du 8 au 17 juillet 2018, une formation intitulée : « Histoire, mémoire et pédagogie de la Shoah en Israël ».

La formation fait alterner conférences, ateliers pédagogiques et visites du musée et des mémoriaux de Yad Vashem (Vallée des communautés, Jardin des Justes, Mémorial des ,enfants, etc.) pour aborder différents sujets pluridisciplinaires :

– La création de l’État d’Israël
– La Shoah et la société israélienne
– L’enseignement de la Shoah en Israël
– Introduction aux concepts de base du judaïsme
– De l’antijudaïsme à l’antisémitisme
– Présentation de l’Histoire juive contemporaine
– Musique et Shoah
– L’art, la bande dessinée, l’écriture après la Shoah
– La spécificité du traumatisme de la Shoah

Diverses excursions permettent d’approcher la culture israélienne (visite de la Vieille ville, visite du Musée d’Israël, excursion à Saint-Jean-d’Acre ou Massada).

Le séminaire se déroule à l’École internationale pour l’Enseignement de la Shoah, au sein de la Fondation Yad Vashem, à Jérusalem.

Créée en 1993, l’École Internationale pour l’Enseignement de la Shoah a pour mission d’enrichir la connaissance des éducateurs et des enseignants du monde entier et de leur fournir des outils leur permettant d’aborder la période de la Shoah de façon appropriée selon l’âge et la culture des enfants. Adoptant un enseignement pluridisciplinaire, l’École Internationale présente les nombreuses faces de la Shoah et intègre les outils et la méthodologie de l’histoire, de la psychologie, de la sociologie, de la philosophie, de la littérature et des arts. Elle bénéficie de la richesse du fonds d’archives de Yad Vashem et conçoit des outils pédagogiques en 20 langues différentes. L’équipe comporte 85 universitaires ainsi que d’anciens stagiaires de séminaires. Des rencontres avec des artistes, des journalistes, des intellectuels, permettront aussi de découvrir les multiples facettes de la société israélienne contemporaine.

Télécharger le dossier de candidature

 

À propos de fmd

Fondation reconnue d'utilité publique

Discussion

Les commentaires sont fermés.

Fondation pour la mémoire de la déportation

La FMD n’est pas responsable du contenu des manifestations et des ouvrages présentés sur ce site

The FMD does not assume any liability or responsibility for the content of the events or works shown on this web side

Die FMD übernimmt keinerlei Verantwortung für die hier vorgestellten Publikationen und deren Inhalte